La plante du mois d’Août 2017

Une beauté gracile au charme typiquement anglais

Ulmus minor « Jacqueline Hillier » - Orme Elegantissima

 

Pour ouvrir cette présentation de notre plante du mois d‘Août 2017, nous avons choisi celui qui est vraisemblablement l’un des plus anciens exemplaires de la variété Ulmus minor « Jacqueline Hillier » et qui remonte à l’année 1970. Cet arbre à la croissance pittoresque fut planté à l’origine dans un jardin privé d'Uitikon Waldegg, dans le canton suisse de Zurich, qu’il dut quitter il y a environ 12 ans lorsque ce jardin céda la place à une nouvelle construction. Cet orme d’exception fur alors transféré au musée de l’Arbre de l’architecte-paysagiste Enzo Enea www.enea.ch à Rapperswil-Jona. C’est là que l’on peut le voir aujourd’hui, dans toute sa magnifique vigueur, face à des murs de grès italien. Il émane de lui une authentique aura d’éternité. Ces murs sont constitués des mêmes blocs de pierre massifs aux proportions harmonieuses provenant d’une carrière italienne, que le père d’Enzo Enea – dont ils reflètent par leur aspect brut, naturel, l’histoire personnelle et l’identité – utilisait déjà pour fabriquer ses poteries en grès.

L’orme Elegantissima « Jacqueline Hillier » a vu spontanément le jour en 1966 dans un parc privé, près de Birmingham. Il a ensuite été cultivé et commercialisé par les pépinières Hillier & Sons de Winchester, en Angleterre.

Dans la littérature de référence ancienne, l’orme Elegantissima est fréquemment désigné sous le nom d’Ulmus x elegantissima. Il est censé s’agir d’un hybride de l’orme de montagne (U. glabra) et de Ulmus plotii (aujourd'hui répertorié sous la dénomination U. minor var. lockii). Cette dénomination se perpétue d’ailleurs dans le nom allemand de la variété.

Cette variété se présente sous la forme d’un arbre de très petite taille pouvant mesurer de 4 à 6 mètres de hauteur et dont les feuilles, de 2 à 3 centimètres de long et 1 cm de large, sont elles aussi très petites. L’arbuste forme principalement des rameaux longs. Tronc principal et ramifications secondaires présentent par la suite un séduisant aspect enroulé, tortueux. Les exemplaires âgés possèdent fréquemment une couronne ouverte, semi-circulaire ou en forme de parapluie.

L’orme Elegantissima est très prisé comme arbre de jardin, bien qu’il ne soit jusqu’à présent que peu utilisé en Allemagne. Cette variété convient également très bien pour la plantation de haies. Une fois mis en forme, l’orme se présente dans sa plus belle parure. Grâce à son feuillage de petite taille et à ses magnifiques ramifications à l’écorce remarquable, cette variété offre un point de départ intéressant pour créer un bonsaï de jardin.

Elle est entre-temps disponible dans le commerce et dans les pépinières bien achalandées sous forme de bonsaï, dans de multiples tailles et pour les jardins de toutes dimensions.

Le sol doit être de moyennement sec à humide, profond et riche en nutriments, de faiblement acide à alcalin. Cette variété est totalement résistante au gel.

Elle est en outre peu sensible à la graphiose (maladie hollandaise de l’orme) étant donné que le scolyte de l’orme se pose rarement sur cet arbuste (les coléoptères s’orientent sur la lumière et prennent leur vol vers le haut depuis leur lieu de nidification).