La plante du mois – Novembre 2017

Une avalanche de fleurs insolites en automne – Cedrus atlantica ‘Glauca’ – Cèdre bleu de l'Atlas

Cedrus atlantica ‘Glauca’, le cèdre bleu de l'Atlas est un arbre majestueux au port souple dont le bleu acier magnifique de ses aiguilles lui confère une touche d’originalité exceptionnelle. Originaire des chaînes nord-africaines de l’Atlas et du Rif, on le retrouve à une altitude entre 1500 et 1800 m, soit en colonies pures, soit en compagnie du sapin de Numidie ou de différentes espèces de pins. La forme Cedrus atlantica ‘Glauca’ du cèdre de l'Atlas que nous connaissons aujourd'hui a été découverte dans une forêt sauvage des montagnes de l'Atlas au Maroc et sa culture était avérée pour la première fois avant 1867 en France.

Au début des années 60 et 70 du siècle dernier, ce cultivar bleu était devenu une plante à la mode surtout dans les jardins en zone urbaine et les jardins familiaux des régions du nord de l'Allemagne. Ils étaient souvent plantés lorsqu’ils mesuraient environ un mètre, lorsqu’on les a laissé pousser, ces résineux autrefois petits se sont depuis développés comme ils l’auraient fait dans leur milieu naturel, en devenant de véritables géants.

C'est ainsi le cas chez la famille Ulrich à Bad Zwischenahn dont le jardin a été fraîchement aménagé au début des années 1960 à l’occasion d'un mariage. Le Cedrus atlantica ‘Glauca’ qui avait été planté à l'époque mesurait environ 80 à 100 cm comme se souviennent encore très bien aujourd'hui les propriétaires du jardin.

À présent, cet arbre immense dépasse complètement la propriété à Bad Zwischenahn. Tous les trois ou quatre ans, une grande quantité de cônes mâles s'amoncellent sur le sol du parking voisin d'octobre à novembre. Le cèdre de l'Atlas est unisexué (monoïque), il commence à fleurir au bout de 25 à 30 ans. Les cônes se dressent sur de courtes pousses. Les cônes mâles sont jaune pâle, cylindriques et mesurent 3 à 5 cm de long. Les cônes femelles en revanche sont plutôt insignifiants, vert-pourpre et mesurent 1 cm de long.

Les cèdres de l'Atlas plongent leurs racines dans une histoire très ancienne. Ils peuvent vivre jusqu'à 900 ans. Le bois parfumé des cèdres de l'Atlas était déjà utilisé durant l'antiquité par les Phéniciens et les Romains. Au Moyen-Âge, le bois du tronc était employé pour fabriquer des poutres pour les charpentes et des portes pour des édifices sacrés et représentatifs (mosquées, mausolées et palais). Le bois de cèdre ou encore l'huile de cèdre diffuse un parfum agréablement épicé qui n'est pas sans rappeler celui du bois de santal. Déjà populaire durant l'Antiquité, l'huile de cèdre est aujourd'hui encore très appréciée par les parfumeurs du monde entier.

Dans des conditions normales, cet arbre peut mesurer à l'âge adulte dans les 15 à 25 m, tandis que dans son milieu naturel, il peut même atteindre les 50 m. Les branches sont ascendantes, les pointes retombant légèrement sur les sujets plus âgés. Le cèdre de l'Atlas est mis en valeur lorsqu'il est planté en situation isolée et avec suffisamment d'espace pour s’épanouir. Son système racinaire étant plutôt faiblement développé, il est toutefois recommandé de tuteurer les jeunes sujets les premières années pour leur procurer un maintien supplémentaire.