Plante du mois d'octobre 2016

Simple question de forme !

Protection moderne contre les regards indiscrets au jardin – toute la diversité de la culture en espalier …

La tradition des arbres en espalier est séculaire, en effet à l’origine française, leur culture remonte à la fin du 16e siècle. Tombés progressivement dans l'oubli ces dernières décennies, ils connaissent aujourd'hui une véritable "renaissance". Les propriétaires de maison et de jardin sont confrontés de nos jours de plus en plus souvent à la problématique d’un espace restreint. Le prix des terrains augmente, l'urbanisation s'intensifie, les maisons sont plus toujours plus rapprochées les unes des autres et les jardins plus petits. Le besoin d'individualité et de tranquillité s'accroît avec le manque d'espace. Le problème de cette "visibilité" permanente gagne en importance. Les amoureux des plantes doivent faire des concessions dans de telles conditions d’urbanisation. Les arbres à port étalé, qui confèrent une ambiance inoubliable dans les jardins "normaux", n'ont aujourd'hui plus assez d'espace pour pousser. Les arbres et arbustes taillés à la verticale, comme par exemple ceux cultivés en espalier, sont une bonne alternative et permettent à la fois de satisfaire les envies de verdure et de protéger des regards indiscrets. Il est donc possible de cultiver sur un espace minimum des arbres offrant tous les avantages des arbres s'épanouissant librement et de profiter par exemple de leurs fleurs, de leurs fruits ou de leurs couleurs d'automne.

En forme de bloc et rectilignes, ces différentes cultures en espalier donnent l'impression d'être une haie sur un tronc. Dans le jardin, elles permettent de structurer l'espace, comme par exemple en lieu et place d'une haie haute, d'un mur ou d'un grillage. Ces "haies flottantes" donnent plus de profondeur au jardin en créant des éléments conviviaux et permettant de se retirer en toute intimité. En hiver, leur port aux lignes architecturales claires est facilement reconnaissable et donne un charme unique au jardin. Parmi les plantes classiques cultivées en espalier, on peut retrouver le tilleul, le charme, le hêtre, l'érable champêtre ainsi que l'arbre de fer (Parrotie de Perse) et le liquidambar. Tilia x europaea ‚Pallida‘, le tilleul à petites feuilles, connu sous le nom de "Leilinde" en Hollande, est un des arbres les plus utilisés. Très apprécié dans les fermes, il est planté en général devant le fronton et sert de protection contre les mouches et les moustiques. Certaines variétés de tilleul à petites feuilles sécrètent effectivement un liquide collant sur leurs feuilles où les insectes restent collés. Ces tilleuls permettaient également de se protéger du soleil. Outre ces classiques, l'offre s'élargit aujourd'hui avec de beaux arbustes à fleur comme par ex. l'amélanchier lamarckii, le cornouiller mâle, Cornus Mas ou le pommier d'ornement – avec des variétés comme le Malus ‚Evereste‘, ‚Red Jewel‘ et ‚Coccinella‘.

Les arbres fruitiers poussent également très bien en espalier et font partie de la longue tradition de l'art des jardins, non seulement en France, mais aussi en Allemagne. Installés le long de murs ensoleillés et à l'abri des vents, comme sur un mur orienté au sud ou à l'ouest, les arbres en espalier apportent une note unique à la maison. Les formes historiques sont le U simple, le U double, l’éventail ou le cordon vertical. Les pousses sont palissées sur un espalier et taillées régulièrement. Il est possible d'observer les fruits lors de la pousse et ils peuvent être dégustés à maturité directement sur place.